Recrutement Roller Derby Toulouse Saison 2014/2015

super heros bannière

Recrutement Roller Derby Toulouse Saison 2014/2015

 

Samedi 4 Octobre de 9h00 à 19h00. Inscription obligatoire sur http://shop.rollerderbytoulouse.com

Nous organisons le samedi 4 Octobre de 9h à 19h00 notre journée intensive de recrutement.

 

En quoi consiste le recrutement?
Une journée de test, avec des phases de présentation d’exercices et l’observation par les intervenants des exercices effectués.

Suite à cette journée, les patineurs sélectionnés seront donc contactés pour commencer les entraînements dans les niveaux correspondants.

 

Comment puis-je me préparer pour les recrutements, comment être prêt le jour J?
Le meilleur moyen de se préparer à intégrer une nouvelle association sportive c’est d’apprendre à la connaître, venir voir les matchs! Familiarisez vous avec les règles du roller derby. Devenez bénévoles pour découvrir et suivre l’organisation de notre ligue.

Le derby est un sport qui demande beaucoup d’endurance, il est donc très important que vous soyez dans une bonne forme physique pour participer et vous engager au sein de RDT. Bossez sur votre cardio, patinage, explosivité et musculation, cela vous aidera à être prêts pour ces recrutements.

 

Qu’est ce que je dois être capable de faire pour participer à ces recrutements?
Vous aurez besoin d’avoir de bonnes bases de patinage. Ci-dessous certains points sur lesquels vous serez évalués lors des recrutements:

Compétences basiques :
– Patinage avant (avec croisés)
– Patinage arrière
– Patinage équilibré sur un pied puis sur l’autre
– Équilibre
– Squats

Compétences Roller Derby :
– Patiner en position basse
– Freinage tampons
– Freinage chasse neige
– T-stop
– 3 types de chutes
– Communication
– Patinage en pack

Endurance:
– Course à pieds
– off-skate

Autres:
– Attitude positive
– Connaissance basique du sport
– Habilité à écouter et appliquer les connaissances
– Habilité à assimiler de nouvelles techniques rapidement
– Disponibilité et engagement

 

Quel équipement me faut-il pour le recrutement?
Chaque patineur a besoin de porter un casque, des protèges coudes, des protèges poignets, des protèges genoux, (un protège dent) et des patins de types « Quads ».
Si vous n’avez pas votre matériel, après votre inscription sur shop.rollerderbytoulouse.com vous recevrez un fichier avec un lien vers un formulaire à remplir pour qu’on vous trouve des patins et si nécessaire des protections.

Quel est l’investissement en terme de temps et d’un point de vue personnel qui est demandé lorsque l’on devient membre RDT?
On attend de vous que vous participiez aux entraînements proposés chaque semaine (2H30, deux fois par semaine). Le taux de présence minimum afin d’être éligible pour faire des matchs et rester un patineur actif au sein de RDT est de 60% sur une base de 3 mois.

De plus, pour faire en sorte que l’organisation de l’association et des événements internes se passent bien, il est demandé aux adhérents de participer aux matchs et autres événements officiels en tant que bénévoles. Nous sommes une organisation gérée par des patineurs, et nous avons donc aussi besoin de vous pour participer aux commissions internes de l’association et être présents aux réunions pour rester un membre actif.

Le temps que vous investirez au sein de l’association, n’importe quel patineur vous le dira: ça vaut le coup!! :) Et vous vous retrouvez instantanément avec plus de 130 Derby brothers and sisters à Toulouse et plus de 16 000 dans le monde!

 

Y a t’il beaucoup de blessures?
Les blessures arrivent, comme dans n’importe quel sport. Mais nous travaillons dur pour limiter et prévenir ces blessures en proposant des exercices adaptés.
Comme mentionné ci-dessus, tout l’équipement est indispensable et obligatoire pour suivre un entraînement ou faire un match.

 

Le lieu du recrutement :
Gymnase de Montaudran – Chemin Carrosse – 31076 Toulousehttps://goo.gl/maps/XRb94 Pour les transports en commun : Arrêt bus MONTAUDRAN GARE SNCF ligne 23 (http://www.tisseo.fr/sites/default/files/ligne23.html), 68 (http://www.tisseo.fr/sites/default/files/ligne68.html) et 80 (http://www.tisseo.fr/sites/default/files/ligne80.html).

Vous devrez arriver à 9h00 pétante, 8h50 étant mieux :-).
Prévoyez de quoi boire (de l’eau) de quoi faire du sport (tenue adaptée, chaussures de sport), votre repas du midi (vous n’aurez que 30 minutes), de quoi écrire (papier et stylo), votre motivation et votre forme. Tout les âges et physiques sont les bienvenues.

 

Critères de sélection :
Nous recrutons sur des critères d’aptitudes mais aussi de prédisposition et de motivation définis ci dessus. Autrement dit, une joueuse bonne mais fainéante qui râle toute la journée aura moins de chance d’être sélectionnée qu’une joueuse motivée, investie qui essaye au maximum de ses capacités de faire les exercices demandés meme si elle n’y arrive pas. Ce n’est pas parce que vous n’arrivez pas à faire un exercice que vous serez sur la touche, on regarde surtout le potentiel, c’est pour cela que plus de 7 personnes s’investissent sur cette journée spéciale pour vous évaluer et vous aider.

Le coût de 10€ sert à financer la construction de la piste et les frais d’organisation, il permet aussi de garantir que le nombre de personnes inscrites et celui des participantes effectives le jour J soient sensiblement identiques. L’inscription se fait obligatoirement via le site en ligne shop.rollerderbytoulouse.com. Vous devez donc prendre votre place en ligne via CB ou paypal.

IMPORTANT

Dans un des mails que vous allez recevoir après avoir commander votre place, vous aurez un lien pour télécharger un document pdf de récap de la journée. Vous trouverez dans ce document un lien vers le formulaire à remplir pour la journée. Noubliez pas de le faire.

Sur ce formulaire nous vous demanderons si vous avez votre matériel. Sinon remplissez les informations et nous nous chargerons de vous prêter le matériel adapté que vous rendrez à la fin de la journée.

Quoi qu’il en soit nous sommes ravis de vous accueillir parmi nous pour cette journée.

Il y aura une trentaine de place. Les autres personnes pourrons nous rejoindre lors d’une prochaine journée de recrutement.

 

WE. WANT. YOU. !

Elles en ont chié toute la journée… Elles sont fourbues, rétamées… Mais c’est pas fini ! Les participantes du Try Out doivent passer une dernière épreuve : L’after party.

Pour la rentrée, ceux qui ont déjà plus de bleus que de dents (les anciens) accueillent celles qui ont plus de courage que de santé mentale (les nouvelles) à partir de 20:30 à la Mécanique des Fluides, 1 Place Riquet pour partager quelques verres et tapas (cuisine ouverte jusqu’à 23h, en tarif Happy Hour).

De la réalisation de l’amour que l’on porte à son équipe et la dernière journée du championnat intraligue…

De la réalisation de l’amour que l’on porte à son équipe et la dernière journée du championnat intraligue…

.

[Je me mets à votre place : « Rhooo, quoi ? Encore un article écrit par une Tenacious Dolls ? Elles sont pas un peu concons celles-­là ? » Oui, ben les autres n’ont qu’à se bouger le fi*n, voilà.]

.

Oui, donc je disais, j’avais très hâte de retrouver mes copines Tenacious ainsi que Papa Yanus et Benchou Juicy. Pour finir l’année, c’est difficile de faire mieux. J’étais aussi très excitée car j’allais pouvoir rejouer avec des personnes que j’aime fort fort fort (ChOupa Clou, Chakk Attakk et Koska OhlalaLa – notamment) et contre des personnes que j’aime depuis fort longtemps (Cruessa et Marie Fallope) et leur montrer que les entraînements avec Teddy et Le Rôtisseur, c’est pas de la gnognotte, non Madame, on apprend plein de trucs !

.

Oui, vazy, échauffe­toi bien, tiens.
Oui, vas-y, échauffe­-toi bien, tiens.

.

Bon, pour la journée en elle-même, on dira ce qu’on veut, mais une après­-midi entière de derby dans un gymnase, fin juin, à Toulouse, avec un temps tellement lourd et chaud qu’on en fredonne « Chaud cacao » de façon naturelle et décontractée, c’est quand même assez sympa. Tu peux faire des concours de qui sue le plus vite, c’est fun quoi. Mais on encaisse, parce qu’on est heureuses de jouer enfin, même si on sent qu’on va douiller.

Surtout après le premier match qui oppose les Dirty Vixens aux Iron Squids. Voir Funn Fann, pour son premier match, rester à terre à cause d’une entorse, Casual Bump en pleine souffrance et Calamity Jail rester (presque) de marbre face à sa cheville cassée, ça fout un peu les pétoches. Surtout quand la première période de jeu dure une heure. En vrai, ça gave, ça donne pas envie. Mais par respect pour les filles qui viennent de se démener et qui déclarent forfait suite à plusieurs foul-out (pas bravo) et blessures, eh bien tu te raisonnes, tu te diriges gentiment vers les vestiaires et tu chausses tes patins.

.

<3 <3 <3
<3 <3 <3

.

Et tu déconnes pas sur l’échauffement, histoire de pas avoir à rappeler les pompiers. Et là, tu écoutes ton coach et ton bench te parler d’amour et de bonheur (en vrai : « Faites pas de fautes, amusez-­vous. »).

.

Ces mecs­là sont les perles
Ces mecs-là sont les perles.

.

Tu regardes tes coéquipières sourire, tu encourages ta twin Koska pour son premier jam en tant que jammeuse (ça vous épate, hein ? Eh bien y en a encore !) et tu enchaînes un jam sur deux aux côtés de Cash Pistache en bloqueuse (oui oui, t’as bien lu).

.

Kikoo, tu passeras pas, lol
Kikoo, tu passeras pas, lol.

.

Suzie One et son popotin, Crash Cahuette et Bullet Cannette les copines d’intraligue, la Rillette qui explique sans crier (prenons en de la graine, les enfants), Marilou qui, malgré ses bras en l’air, fait bien moins de fautes qu’en entraînement, Dr Nuggets, le petit poulet qui enchaîne les jams sans sourciller, et bien entendu, Chakk Attakk qui, avouons-le, est un véritable rayon de soleil avec son slip de maillot de bain. Enfin, Chupa Clou, notre chupaquitaine d’enfer, qui est toujours là où il faut sur le track.

Et il y a les autres, les copines/adversaires à qui l’on sourit, mais qu’on ne veut pas laisser passer parce qu’il paraîtrait que c’est ça, le principe du roller derby.

Et il y a les coach des autres. Calmes, posés, discrets comme Mémé Castagne, Big Jim, Zaza et High G Nik. Ou supra­râleur­man comme Slash Gordon. Il y a de tout.

Et il y a les arbitres et les NSO sur qui on gueule quand même un peu parce que, plutôt que de foutre un pain à une copine, mieux vaut dire un « Fait chier ! » à un mec en rayures ou en rose PQ.

.

Pompédeup la team papier q
Pompéleup la team papier !

.

Et il y a le public et les copains/copines bénévoles du RDT. Ca crie dans le gradins, c’est drôle, on s’amuse bien. Donc que l’on gagne (contre les Iron Squids) ou que l’on perde (contre les Dirty Vixens – mais de 2 points stéuplé, donc j’appelle pas vraiment ça perdre ou gagner, yo), la journée nous donne un peu l’envie d’aimer.

.

Nous on perd avec le sourire, t'as vu, prends en de la graine, oué
Nous, on perd avec le sourire, t’as vu. Prends-en de la graine, oué.

.

Finir la saison sur cette dernière journée, ça a effacé en grosse partie toutes les frustrations que j’ai pu avoir cette année. J’ai ressenti des émotions fortes, belles et intenses, et c’est quand même grâce à vous.

.

L'amour, c'est ce qu'il y a de plus beau
L’amour, c’est ce qu’il y a de plus beau.

.

Et après, j’ai bu des bières.

.

Pussy Koshka Fayottlala #888

.

—————————

Crédits photographiques : MiKa HemSi / HemSi-Prod.

https://www.facebook.com/HemSiProd?fref=ts

http://www.hemsiprod.fr/

French Connection IV, la folle épopée de La Riette

French Connection IV, la folle épopée de La Riette

.

C’est demain. Je répète l’information : c’est demain. Travail fini, derby en intraveineuse en perspective pour le week-end. Le portable sonne. Message reçu : soirée au bar ‘La Mécanique des Fluides’, tout le monde, derby, Caen, Rosbifs, tous là, bière. Huuuum, appel de la bière. Ok, je viens, évidemment (esprit faible que je suis). Il va falloir faire preuve de RESPONSABILITÉ (être adulte quoi) et se contrôler.  Après un laborieux débat entre moi et moi-même, « coucouche panier », je rentre bien gentiment ni tard ni pleine de bière. Les copains sont au Nasdrovia, notre petit QG. Alors du fond de mon lit, les yeux grands comme des soucoupes et les sourcils froncés, mon cœur saigne. Pas juste.

Jour J. On y est, tac-tac (expression de nazes ringards), je suis au max’ de la forme, pleine d’énergie et sur un nuage. Je suis perchée très haut. Des gens partout. Toute la France et la Navarre sont à Toulouse. Bonjour, chat-bite ou câlin, on se retrouve tous. On est tous à nos postes, Nico en chef d’orchestre. Je trouve un petit créneau pour tester mes patins (flashback : ayant arraché mes boots jeudi soir, Suzie m’a prêté ses anciens R3). Je sais, je sais, je n’ai pas pu tester avant. Dans mon coin, je chausse et pas moyen de faire 10 mètres sans tomber. Qu’est-ce qui se passe dans ma tête ? Panique à bord. Grosse grosse panique. Quelques réglages à faire, mon œil. Suzie est une bête de jammeuse, ses anciens patins sont… légèrement dé-serrés. Je ne sais combien de tours de clef plus tard, j’ai amélioré la situation mais je tiens mal. Larmes. Je craque. Slash demande si ça va : évidemment que oui (grand sourire). ERREUR N°1.

La journée passe. Créneaux de bénévolat, je souris comme le chat du Cheshire. Mais je ne me sens pas naturelle là. Je me dis que ça va passer. ERREUR N°2.

Match des Quad Guards, le premier de Jules. J’ai juste avalé mes ongles et failli attaquer les os. Devant ces montagnes de muscles galloises, j’ai cru qu’il allait se faire écrabouiller. On rate la fin de la rencontre pour entamer notre échauffement. Sophrologie pour se couper un peu de cette ambiance de kermesse. Pas eu le temps de manger. Bon, ben tant pis. ERREUR N°3.

Je croise toute la smala (famille du 21ème siècle oblige, recomposée donc nombreuse). Ils sont tous là. Confrontée au jugement suprême maternel, je suis ramenée à mes quatre ans. J’ai les chocottes. Ah ben Riton, là, elle ne fait pas la fière devant mamounette. Les copains sont présents aussi, ça n’aide pas à déstresser. ERREUR N°4. Trop de gens vont me voir, des gens que j’aime. Ils vont plus m’aimer si je suis nulle ; j’ai changé d’avis, je pars d’ici.

Début du match dans l’illusion totale envers moi-même de gérer toute cette avalanche en préparation. Une guerrière aurait oublié tout ça et tout donné avec les sourcils froncés. Moi, j’ai failli vomir et tomber dans les pommes. Et les fois où j’ai joué, ben c’était moche. Voilà voilà. Riton au tapis. Les collègues, elles abattent du beau boulot, propre, précis, efficace. J’étais à côté de mes pompes mentalement, mon corps n’a pas suivi. [D’ailleurs, second souffle, si tu m’entends, je t’attends toujours.] Je ne sais plus trop si je ris ou si je pleure. C’est fini, fin de saison. Merde.

.

1

2

3

.

On s’en fiche hein, parce que là, maintenant, c’est l’AFTER. Mot bien propre pour résumer une vaste soirée bien arrosée, pleine de joie, de bière. La bière m’a même fait parler anglais (enfin je crois). Je dors vaguement deux heures.

Réveil. Là, de suite, j’ai franchement pas envie de me lever. Combo survie (clope-café(-bière)) en boucle qui m’a maintenue toute la journée. Magique. Je rencontre mes petites ressortissantes « rougoslaves » (mon équipe pour le Sur5al). Elles en veulent, elles sont timbrées, souriantes et pleines d’énergie. Parfait. Je me fais rougoslave !! Elles m’ont fait passer une journée de fifou, j’étais pleine de positive attitude (chuuut à ceux qui ont la référence !). Et un combat de boue avec un écureuil a clôturé ce week-end de grand malade.

.4

.

J’ai ressenti toutes les émotions possibles lors de ces deux jours. Punaise, j’étais sur les rotules mentalement et physiquement. Hâchée.

J’ai des devoirs d’été : travailler éventuellement mon mental et ma gestion du stress, et puis tout simplement devenir une machine au pays des machines (easy).

Nothing Toulouse, je ne compte pas vous lâcher de sitôt !! <3

.

La Riette #000

.

—————————

Crédits photographiques : MiKa HemSi / HemSi-Prod.

https://www.facebook.com/HemSiProd?fref=ts

http://www.hemsiprod.fr/

Dernier tournoi intraligue de la saison 2013/2014 – Samedi 28 juin

20140628_INTRALIGUE_210x310_light

 

Voici venue l’heure du dernier tournoi intraligue de la saison 2013/2014. A cette occasion,  nos trois équipes intraligues veulent toutes finir sur une victoire. Et de nouvelles recrues viennent encore gonfler leurs rangs afin de jouer leur tout premier match, qu’elles attendent avec impatience.

Pour l’instant, les Dirty Vixens remportent le championnat, mais c’est sans compter sur l’envie et la détermination des Iron Squids, comme sur celles des Tenacious Dolls !

Les matchs promettent d’être serrés, une fois encore, et pour le plus grand plaisir du public !

 

13h30 : Ouverture des portes 

14h : Iron Squids Vs. Dirty Vixens 

17h : Tenacious Dolls Vs. Iron Squids 

20h : Dirty Vixens Vs. Tenacious Dolls 

 

Gymnase d’Arnauné (105 avenue Frederic Estèbe, 31200 Toulouse), métro Barrière de Paris ou Minimes – Claude Nougaro.

 

Tarif adulte : 4€. Demi-tarif pour les moins de 12 ans.

 

Et dès 22h, after party au bar « L’Evasion », 29 Grande rue St-Michel, 31400 Toulouse (https://www.facebook.com/levasion.bar)

 

Merci à nos partenaires : la FFRS, la Mairie de Toulouse, Sergent Papers, Kicking Radio, Queen Castagne et AES.