The Fantastic 8

 

1_©Olivier Vax

 

Le Fantastic 8, grand tournoi français organisé par la ligue Roller Derby Metz Club fin avril, constitue notre première participation à un tel format de jeu. On ne va pas se mentir, sur le papier, on devrait gagner… Mais la réalité est parfois différente, il ne faut pas partir gagnant(e) et c’est la boule au ventre que je me suis embarquée dans ce week-end de folie. Cependant, je ne raconterai ni tous les matchs ni les grands moments de bêtise à l’hôtel, au restaurant ou encore dans les vestiaires. Je m’apprête simplement à vous parler de ce qui m’a touchée, de ce qui a contribué à ce que ces moments de derby restent gravés à jamais, spécialement pour mon équipe, ma ligue, mes amis.

 

2_© Vinciane Pierart. NSP189.com

 

- On se fait engueuler par notre coach. Nous gagnons nos deux premiers matchs, mais c’est moche. Mon cerveau flotte au-dessus de mon corps que j’ai bien fait attention de préserver… Au point d’oublier d’y rajouter ledit cerveau… Les équipes étant un peu moins fortes que nous, je me surprends même à tenter de vilains blocks sortis de nulle part et absolument inefficaces…  « Non mais les filles, je vous engueule mais on a gagné hein ! Ne vous minez pas le moral ! » Trop tard, comme une envie de se taper la tête contre les murs. On a déçu notre coach et nos coéquipières. Personne ne dit plus rien, les yeux sont rivés sur le sol…

 

3_Vincent Micheletti Pictures

 

- Une grosse pensée pour notre « Ti Moutonhan », notre mascotte adorée, symbole de notre état d’esprit de cinglées débordantes d’amour guimauve dégueulasse. Sur sa chaise, il attend notre sueur pour nous permettre d’évacuer stress et tension. Un défouloir d’amour pour une team Bisounours !

 

4__© Vinciane Pierart. NSP189.com

 

- Petite Cashou, ma copine de chambrée, a mal à l’épaule et nous devons affronter Brest. Bien que ce soit la meilleure jammeuse française à mes yeux, nous savons que nous pouvons y arriver sans elle car nous avons de super éléments à tous les postes et que ça va -et doit- le faire. Mais la voir impuissante, les yeux mouillés sur le banc… J’essaie de la réconforter tant bien que mal, alors que moi-même je retourne poser mes fesses sur le banc de départ… Cette machine que l’on n’ose presque pas approcher, moi j’ai envie de lui faire des câlinous de l’amour de Ti Mouton ! Et je le fais ! Parfois, on ne sait pas si ce que l’on fait procure du bien, mais aurais-je préféré qu’on m’oublie dans ce moment douloureux ? Je crois qu’il ne faut omettre personne car, même si ces 60 minutes de jeu se feront sans elle ou sans Suzie, notre blessée dans les gradins, ou sans Faustine qui a dû quitter la France, ce qu’on réalise aujourd’hui, maintenant, c’est grâce à ces nanas et à chaque moment de partage en entraînement, en scrimmage et au cours des autres matchs. Ma mémoire corporelle est liée à leur corps et à leur intelligence de jeu.

 

5_© Vinciane Pierart. NSP189.com

 

- On remporte le tournoi, tout le monde est vanné ! Joie de pouvoir serrer ces équipes de nanas superbes, tristesse de ne pas rester plus car la route nous attend. Tout le monde se remercie et c’est du fond du cœur. Mais pour moi, la plus grande récompense de cette compétition est le regard de Nicolas (Bravehurt) qui ne peut pas encore nous parler à cet instant-là à cause de ses rayures arbitrales. S’ensuit son discours dans le van, où il nous dit qu’il est fier de nous, de notre jeu, de notre équipe, de ce qu’on accomplit et que c’est pour ces moments-ci qu’il a bâti cette ligue. Moi, je suis consciente que c’est un nounours en guimauve dans le fond, mais toutes ne le savent pas. Là, il se dévoile, nous laisse lui faire un câlin et j’en profite laaargement parce que ça n’arrivera sans doute pas de sitôt. Blottie contre cet homme qui m’a permis de vivre tout ce que je vis depuis deux ans, sans baisser ni les bras ni la tête. Et puis un mot sur notre mur Facebook aussi, une déclaration renouvelant sa fierté. La larme qui sort… Dédicace à notre captain forever : « Putain ce que c’est beau ! Ça me donne envie de chialer ! ».

 

6_© Vinciane Pierart. NSP189.com

.

.

Chupa Clou

.

—————————-

Crédits photographiques : Vincent Micheletti Pictures, Vinciane Pierart et Olivier Vax.