Et ça ne fait que commencer…

 

Depuis 2 ans j’ai envie, je réfléchis, je scrute la page du club en hésitant. Les sports de contact ça me connaît, mais là c’est comme si je jouais ma vie (ou presque). Lorsque l’événement est posté, je prends mon courage à deux mains et je me lance. « Participe ». Rien que le fait de cliquer sur ce bouton me rend déjà euphorique, je vous laisse imaginer quand on a reçu les directives d’inscription. Quelques heures après j’avais réglé mon inscription à la journée de recrutement, vérifié mon matériel et presque déjà fait mon sac pour le jour J ! (oui je suis plutôt du genre très enthousiaste…).

 

Les jours me séparant de ce samedi sont passés très vite… Sauf pour mes amis qui ont passé des journées bien longues à entendre parler de ce recrutement matin, midi et soir. Le soir même tout est prêt : mon pique-nique, mes affaires de sport, mon itinéraire à la minute près pour être sûre de ne pas être en retard, et je me couche tôt pour être fraîche et pimpante…. Enfin, la réalité c’est que je ne me suis pas endormie avant 3h du matin tellement j’étais excitée. Réveillée 10 minutes avant le réveil (j’ai une horloge interne très efficace pour les événements importants !), gros déjeuner et 40 minutes de transport plus tard, me voilà devant la grille du gymnase, beaucoup trop en avance évidemment, avec d’autres filles encore plus prévoyantes que moi. Pour le reste de la journée, quelques mots (et photos) suffiront. N°7, gamelles et la sensation de faire déjà partie d’une famille.

 

recrutement_01

 

 

recrutement_02

 

 

L’ambiance se déride après le repas avec les jeux qui révèlent la fourberie ou l’esprit d’équipe des uns et des autres. Je rentre chez moi ravie et prête à ressortir pour l’after party.

 

recrutement_03

 

On en oublierait presque les heures de sport sans fin qui ont rythmé la journée ! Mon corps lui ne les a pas oubliées malheureusement, et le lendemain mes jambes ont quasiment refusé de me supporter. Des courbatures comme jamais j’en avais eues et que je ne pensais même pas possibles (je vous assure que la douleur n’est pas que dans la tête…).

 

Malgré ma sensation de muscles atrophiés, je me motive pour aller voir le scrimmage mixte le lendemain. Après nous avoir fait lever-assoir-lever-assoir dans tous les coins du gymnase environ 295718 fois pour le plus grand malheur de mes cuisses, j’assiste à mon premier match de roller derby accompagné des explications de Steph ( sans laquelle je n’aurais vraiment RIEN compris, merci beaucoup. ) Mais je suis à fond et j’essaye de comprendre et mettre en pratique les règles qu’on nous a apprises la veille. J’ai tellement aimé que j’ai encore plus hâte d’avoir la réponse du recrutement (c’est vrai que jusque là je n’étais pas assez pressée déjà…).

 

recrutement_04

 

Mon lundi s’est résumé à une démarche de crabe et à vérifier mes mails toutes les 10min jusqu’à ce que mort s’en suive… Et ENFIN le mail est arrivé, s’en est suivi une danse de la joie que mes voisins n’ont peut-être pas appréciée mais on s’en fiche, JE SUIS PRISE ! Prochaine étape : Acheter mon équipement (au passage je cherche des patins taille 38 !) et début de ma nouvelle vie.

 

Marine

—————————

Crédits photographiques :

Magicyannick Yannick / https://www.facebook.com/magicyannick?ref=ts&fref=ts

Florent Lagasse / https://www.facebook.com/lagasse.florent?fref=ts