« C’était il y a longtemps, trop longtemps déjà,
Au coeur d’un univers dont les sportifs rêvaient.
Et un jour arriva cette étrange aventure,
Dans le monde du derby, des rêves et de la sueur.
Vous êtes-vous demandé jusqu’où pouvait aller le derby ?
Non ? Alors suivez-moi, voici l’épopée du MERDC… »

Quad Guards we love you !

40 h de bus ? je n’ai pas peur moi ! J’aime la colo, avec des gens que tu adores, où la seule chose qui régie tes pensées est de s’amuser.

 

Départ jeudi soir, deux tenues par jours plus tard et trois paires de chaussures me voila là où le bus passe nous prendre.

Les gens arrivent petit à petit, je ne me tiens plus, enchaîne les clopes, saute partout, pousse des cris, je m’apprête à monter sur un nuage qui ne redescendra pas de sitôt !

Allez hop dans le bus, chacun prend sa place, on se raconte les dernières aventures, derby, non derby, franches rigolades, câlins et déconnades en tout genre, les enfants sont en route pour Birmingham.

bus

les calins

 

Passage en mode couchette, il faut dormir un peu parce que le weekend s’annonce intense, mais le président n’arrive pas a dormir, et du coup certains d’entre nous n’y on pas droit non plus, et moi je pouffe de rire en le voyant débarquer a 4 pattes dans l’allée comme un gosse en cherchant quelle connerie faire.

 

couchette

 

Finalement on s’endort, réveil juste avant le shuttle, petit dej hors de prix mais il faut ce qu’il faut. On rassure les peureux du tunnel sous la manche, la bande en Kigu passe la douane, personnellement je serre les fesses pour que l’un d’eux (elles) ne se fassent pas refouler, où qu’ils n’entreprennent des fouilles du bus pour détention et consommation d’ecstasy !

544419_604425709592345_1599014142_n

1014027_604425602925689_581214041_n

 

Ouf, c’est passé, nous voila chez les grands Britons, découverte de l’hôtel, répartition des chambres, et direction les magasins pour les accompagnateurs pendant que nos Quad Guards vont faire un peu de décrassage musculaire et de discours derbyesque de motivation.

 

Oh joie, le magasin Primark est notre voisin d’Hôtel, Lush aussi, et les pubs foisonnent, belle après-midi en perspective !

Apres quelques verres, nous retrouvons nos sportifs au bar, papote, rigole, impressions et attente pour demain, début du MERDC, restaurant tous ensemble avec son lot de bataille de bougies et de conneries racontées.

pti mouton

l'incruste !

le resto

chill time

detente

Allez hop au lit, il est tôt mais faut pas déconner ! Quelques irréductibles entreprennent de faire des blagues au président, Le Lion est mort ce soir !

Réveil 6h30 ça pique malgré la vraie nuit (si on ne compte pas la chaleur, les mouettes, les poubelles et le barrage voiture qui annonce quand il se baisse, merci….)

Petit dej anglais, avec une ‘maid’ pas franchement commode, je teste le typique briton mais perso les fayots, la saucisse et le pain frit a l’huile très peu pour moi, jus d’orange, café, lait et beurre confiture feront bien l’affaire !

y'en a qui aiment...

Et le MERDC commence enfin. Un an d’attente, de travail qui vont enfin voir une concrétisation dans ce weekend.

gymnase

Nous nous séparons, il est temps de se concentrer pour les Quad Guards, nous les accompagnateurs installons le merchandising, on se balade devant les tracks, devant les stands, achetons quelques t-shirt des équipes adverses, mais nous sommes quand même un peu tendus par tout ça ! Il faut être patient le premier match est a 10h30 !

 

Enfin le premier match, devant se relayer pour le merch, je n’ai pas tout vu, mais ouf, ils gagnent, et facilement, tout va bien rien ne cloche ils sont en pleines formes, nous voila rassurés, le ton est donné !

kigu land

Le second contre les Crash Test Brummies, équipe déjà rencontrée mais qui a pris du gros niveau ! Partant du principe que rien n’est gagné d’avance, retour case stress !

Ouf ça passe, nous pouvons enfin les récupérer pour récolter leurs impressions, leurs joies, partager ce que nous avons vu, nous avons commencé à nous tuer la voix mais en en gardant un peu sous le pied, pas question de ne pas pouvoir les soutenir pour la demi et peut être la finale !!!

 

Nous regardons également les autres matchs, le niveau est haut, les rencontres nous montrent des équipes qui cartonnent au sens propre du terme comme au figuré, je commence a flipper pour nos Quad Guards, nos petits (hum hum) poussins !!

La demi final sera contre les Tyne and Fear, juste des machines qui tapent ! aie aie on a peur maintenant, pas vraiment du  jeu mais de la casse !

On verra ça demain, retour a l’hôtel, chacun a quartier libre, haha comme en colo, pub pour les courageux et moins raisonnables, petit tour pour les autres.

On se couche tôt, parce que le réveil de demain s’annonce déjà douloureux.

 

6h30, encore, les mouettes, encore, les poubelles, encore…..enfin bref chouette hein !

Direction le gymnase, tout se rapproche a grand pas, mais avant il faut passer le tour des Tyne and Fear, équipe dure et brutale et pour cause, Bravehurt tombe à terre, ne se relève pas, nous retenons notre souffle le souvenir lancinant de la French Connection 2, où nous avions eu très peur ce jour là aussi nous reviens, un grand bonhomme à terre comme ça c’est impressionnant !  Et il se relève, sous les applaudissements et les cris.

Nous gagnons également ce match, non sans peur, viens le moment du match décisif pour la finale, et quel match: Inhuman League contre les SDRD. Pour replacer un peu, les Inhumans sont un petit peu nôtre tweenleague, surtout pour les garçons.

Nous les adorons, et les affronter aussi, et ce serait géniale de faire une finale contre eux, mais en face, l’adversaire ultime, l’équipe que nous n’avons pas vaincue en 5 rencontres, les SDRD, ils sont bons, percutant et ils veulent conserver leur titre de Champions d’Europe 2012.

…Et ils seront nos adversaires de finale. Même si le public raisonne du cri de guerre Sheffieldien « INHUMAAAAAAN: OOOOHHHHH », cette fois ci encore la finale sera SDRD/QUAD GUARDS.

Marryk !

Repas du mieux que nous pouvons, le merchandising marche a toute allure, tout le monde veut sa carte de joueur, son badge, son t-shirt QUAD GUARDS, un public rouge et blanc se prépare.

il est beau mon stock il est beau

Arrive le moment tant attendu, cette finale au goût de déjà vu, ce choc des titans. Nous avons préparé notre place en nous entendant avec les supporters du match précédent, pas question de ne pas être au bord de la piste.

Tour de présentation, chauffage de voix, applaudissement, notre cri de guerre inventé par Chakk Attack résonne déjà ! « ALEEEEERT: QUAD GUARDS QUAD GUARDS QUAD GUARDS » ! Les Panams et Kamiquadz ainsi que leurs supporters sont avec nous, les anglais de Sheffield aussi, et probablement d’autres, nous commençons à nous battre à coup de voix contre le gradin SDRD, ça promet.

emma <3

Coup de sifflet, tout se joue maintenant ! Les garçons ont l’air concentrés, le match démarre fort, je ne me souviens plus des détails sauf que j’étais en admiration. Un jeu propre avec de beaux murs, nos jammeurs méticuleux, concentrés à ne pas offrir de points.

Les blockeurs poussent à la faute les adversaires, tout en blockant le jammeur, on dirait un ballet coordonné, chacun est à sa place, chacun sait ce qu’il doit faire, on sent une connexion tellement forte entre eux, nous sommes émerveillés !

 

Nouveau blessé dans l’équipe blanche et rouge, Paradox déchausse, direction l’infirmerie, le cauchemar de la casse s’arrêtera là mais avec beaucoup trop d’émotions déjà !

Le score reste relativement écarté, les Quad Guards mènent d’une centaine de points, mais nous savons tous à quel point il est facile de remonter cet écart pour arracher une victoire à deux points d’avance, et pour cause.

Malgré la fatigue, les blessures, la concentration reste à son maximum, nous retenons notre souffle mais pas nos cris.

le public est prêt

Il reste 3 minutes, toujours 100 points d’écarts, nous commençons à y croire, enfin, ça se rapproche à grand pas, dernier jam, un autre ne sera pas relancé, nous avons gagné ?

1013533_4893598938584_937612381_n

Hein quoi, ça siffle ? Nous avons gagné, les QUADS GUARDS sont champions d’Europe !! Consécration ultime, m’apercevant que je pleurais déjà avant le coup de sifflet final, j’ouvre les vannes, me voilà en pleurs, nous le sommes tous, nous allons vers les champions, des bisous, des câlins, des sanglots, de la joie, de la fierté, du soulagement, du bonheur.

969748_171414536371336_320704668_n 1000507_171414446371345_369496172_n 1069868_171414269704696_229722131_n

Plus rien en pourra changer ce fait, ils sont Champions d’Europe, Roller Derby Toulouse a une équipe au sommet !

tellement fieres

1016449_171416186371171_883544239_n

Les vainqueurs se retournent ensuite vers nous, les accompagnateurs, ce moment restera gravé en moi, pour nous applaudir, nous remercier, les sanglots redoublent, leur victoire ils nous la partagent, nous sommes un peu aussi champions d’Europe !

969217_171416249704498_1104083332_n

Et résonne la marseillaise, à l’unisson tous les Français présents entame cet hymne avec force pour montrer que nous sommes là, les frenchies, que nous comptons, que nous pouvons être au plus haut niveau.

Hymne nationale

Les trophées sont remis ! La coupe qu’ils  attendaient tant est là, enfin, dans nos mains, nous buvons dedans, elle tourne de main en main, qu’ils sont beaux avec leurs médailles !

Et voir les deux fondateurs de cette association merveilleuse, qui malgré les difficultés diverses à su faire passer le sport et l’esprit d’équipe en premier plan, se rendre compte de l’aboutissement de tout ce travail, comprendre que ça y est ils l’ont fait, me rempli de bonheur !

 

Que d’étoiles ! Nous reprenons le bus pour rentrer, même pas le temps de discuter avec tout ce monde du derby réunis pour célébrer ce jeu, ce niveau, cette ambiance. Mais il faut rentrer, le cœur en joie les yeux encore mouillés de larmes, nous rentrons direction Toulouse avec les péripéties inhérentes au voyage en bus mais passons, nous finissons par arriver, entier et ravis !

Un petit comité nous attend avec ceux qui n’ont pas pu venir avec nous et qui n’ont même pas pu suivre les matchs qui n’étaient pas retransmis, mais ils n’ont jamais douté des capacités de nos joueurs, nous partageons avec eux notre joie, encore des câlins, des photos, des blagues, des bières …

comité d'accueil

 

Et voila, au moins pendant un an ils pourront se dire, putain on est champions d’Europe !

Objectif team France pour certains, devenir encore meilleurs pour tous, tout en gardant cet esprit si particulier qui règne dans notre famille du Roller Derby Toulouse.

« Petite » séquence guimauve bisous dégoulinant bisounours pour finir en beauté,

Un gros merci à tous ceux qui ont rendus ça possible, tous les acteurs de cette réussite, du flyage au merch, aux organisateurs, communiquants, coachs, ref….et j’en passe. En fait de tous ceux qui se sont investis cette année dans l’asso.

 

La victoire est la consécration de ces grands monsieur du Derby que sont les QUAD GUARDS et que nous avons la chance d’avoir à nos cotés, mais aussi de tous et toutes, une récompense pour notre implication, notre amour du derby.

Je remercie aussi particulièrement Nicolas Bravehurt et Chakk Attack et tous ceux qui ont monté cette association de zéro qui étaient là au début, pour avoir construit quelque chose de si beau.

Chakk

Alors oui oui, je suis en mode derbysounours comme toujours, mais attendez que nous la Nothing Toulouse gagne ce genre de titre, et je peux vous promettre que ce sera encore bien pire :)

Parce que de voir, de vivre ça nous donne encore plus envie  de tout donner, notamment pour notre coach Slash Gordon qui est MVP du championnat ! Et peut-être auront nous la chance de jouer avec et contre eux dans des matchs mixtes !!!

15958_171417263037730_369029199_n

En attendant la rentrée avec impatience, barbecues, apéros, se rappeler de ce week end et de cette année formidable avec vous,

à mes Quad Guards, parce que putain vous êtes champions d’Europe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

traditionnelle photo

 

Derbyyours forever, ChupaClou <3

 Merci à MDP images, Bastien et Tien pour les photos !