Ce n’est pas un poisson d’avril, les Dirty Vixens ont remporté le tournoi des équipes intra-ligues de Nantes et Toulouse !
C’est dans un autocar pour enfant parfumé à l’urine que nous arrivons à Nantes après de longues heures de route. Et même moi qui suis pas bien grande j’étais à l’étroit! Big Jim a bien fait de rester à Toulouse, on aurait été obligé de le mettre sur le toit!

Dès notre arrivée les joueuses ont chaussé leurs patins pour s’échauffer… mais il y a comme quelque chose de familier pour certaines. C’est effectivement à ce même endroit, au Hangar qu’avait eu lieu les sélections de la Team France l’an passé.
Mais pas le temps pour la nostalgie, allons de l’avant! Nos arbitres sont en place avec les  nantais, notre stand merch est assuré par Ushka Gaz, et notre speaker très hygiènique animera au côté de la délicieuse Pépita (oui, j’ai décidé de l’appeler comme ça!) plus connue sous le nom de Morue Suprême, élue joueuse du mois par les Duchesses de Nantes.

Donc au programme :
Samedi 31 mars
- 17:00 – Jailhouse Rockers (Nantes) vs Tenacious Dolls (Toulouse)
- 19:00 – Queen Anne’s Revenge (Nantes) vs Dirty Vixens (Toulouse)

Dimanche 1 avril
- 14:00 Queen Anne’s Revenge (Nantes) vs Dirty Vixens (Toulouse)
- 16:00 Jailhouse Rockers (Nantes) vs Tenacious Dolls (Toulouse)

Le match d’ouverture opposait les Jailhouse Rockers contre les Tenacious Dolls. Les nantaises imposent un jeu propre et sans précipitation alors que les Tenacious Dolls moins ordonnées luttent pour maintenir un petit écart de point, et non sans mal. Cela leur coutera une misconduct pour Mama Coriace (bloqueuse), un abandon pour blessure au genou par Poney Run (jammeuse – qui était auparavant en arrêt pendant plusieurs mois pour ce même genou), et une autre blessée, Miss Lou Garou qui ne jouera que ce match pour le coup.
Le score est serré jusqu’au dernier moment mais les Jailhouse Rockers prennent le dessus avec 134 à 105. Beaucoup de perte effectivement pour Toulouse durant ce match et notamment la voix du Coach Bravehurt. Un goût amer pour les Tenacious Dolls qui ne comprennent pas l’exclusion de Mama Coriace.
Ensuite place au match qui opposait les Queen Anne’s Revenge contre Dirty Vixens. Les Dirty Vixens qui pour mémoire avaient fraichement remporté le match intraligue à Toulouse contre les Ténacious Dolls.
Les Queen Anne’s Revenge ont montré la même technique que les Jailhouse Rockers, propre et sans précipitation, on reconnait la marque de fabrique des Bench coach et Coach puisque ce sont les mêmes pour les deux équipes. Mais ça ne prend pas avec les Dirty Vixens car elles ont la rage et l’envie de gagner, on les entend rugir depuis les vestiaires dans leur motif léopard.
Un match palpitant! Je ne suis peut-être pas objective étant moi-même une Dirty Vixens mais voilà comment j’ai vu ce match :
Une équipe plus soudée que jamais, des jameuses au top et des coachs à bloc! Les nantaises dominent jusqu’à ce que la jammeuse Nina Backdraft poussée par son fanclub local remonte le score. Pareil pour Bestia Loca qui charge le pack comme un taureau loco! Elles arrachent la victoire aux nantaises à elles deux. Jack & Dequerre ne se remet pas de ce premier jam qui a toutefois permis aux autres jammeuses de souffler un peu et reprendre de plus belle.
131 à 121 pour les Dirty Vixens.

Fin de la première journée de tournoi, il est maintenant temps de boire le verre de l’amitié et de dormir chez nos hôtes qui nous ont généreusement accueillis.

Dimanche 14h, le tournoi reprend malgré les courbatures avec en premier les Queen Anne’s Revenge contre les Tenacious Dolls. Mama Coriace reprend son poste mais malheureusement Poney Run et Miss Lou Garou restent sur le banc à cause de leur blessure au genou pour toutes les deux. En dépis de ce handicap, les Tenacious Dolls sont mieux organisées que la veille. Chakk Attakk devient jammeuse pour aider Sweenie Odd et Chair no Bill. Ces deux dernières montrent des signes de fatigue et Sweenie Odd se blesse. Les nantaises sont elles aussi fatiguées mais ne laissent rien paraître, certaines jonglent avec les postes de joueuse+NSO et joueuse+infirmière.
Victoire pour les Queen Anne’s Rockers, 116 à 96.

Et pour clore ce week-end, les Jailhouse Rockers rencontrent les Dirty Vixens. Une playlist musical qui destabilise probablement les nantaises mais qui met en condition nos félines. Minty Rex est survoltée après un petit son d’Aqua – Dr Jones, Bestia Loca est possedée par Lady Gaga, Nina Backdraft est acclamée par sa famille de Nantes et toute l’équipe enflamme le track sur le son des Pow-wow – “moi vouloir être cha-ah!”. Les nantaises sont tout simplement dominées par les toulousaines qui gagnent 156 à 75.

Et c’est un carton plein pour les Dirty Vixens qui gagnent les deux matchs et s’en sortent sans aucune blessée. JE SUIS FIERE DE VOUS!!!!!!
Quel week-end je vous jure! Le soleil ne nous a pas laché d’une semelle. Un coup de coeur pour Nantes, une jolie ville et une équipe généreuse et au grand coeur. Je retiens de ce match des joueuses argneuses sur le terrain et ces mêmes joueuses accourraient vers leurs adversaires pour les soigner et les loger. Enemies sur le track mais amies en dehors.
L’arbitrage a été souvent critiqué (rare sont les fois où il ne l’est pas -__-) mais les équipes sont restées fairplay car we suck! they blow! comme disent les arbitres (“you suck! we blow”)… ou l’inverse, je sais plus.
En passant si quelqu’un peut m’expliquer l’origine du nom des “Queen Anne’s Revenge” ça m’intéresse!

Au nom de Roller Derby Toulouse, merci pour ce week-end, pour votre générosité et cette organisation. A bientôt sur la piste => le 29 à Montpellier

Bambu Sengoku